Posté le 19 Octobre 2017

Les Assurances Dentaires

La coassurance - on parle également de quote-part - est la partie de la facture que vous 

devez acquitter vous-même.

C'est le moyen le plus courant pour limiter les coûts des 

régimes de soins dentaires, ce qui donne lieu à de nombreux régimes présentant toute 

une gamme de prestations à divers prix parmi lesquels l'acheteur doit choisir.

Certains régimes ont recours à d'autres moyens pour limiter les dépenses : une franchise annuelle, une limite ?nancière ou un nombre maximum de rendez-vous chez le 

dentiste dans une année.

Quel montant me faut-il payer?

Tout dépend du régime que vous avez choisi.

Une coassurance de 80/20 constitue la norme générale pour les procédures de base 

comme les radiographies, les nettoyages, les obturations et les traitements de canal. 

Autrement dit, le régime de soins dentaires défraie 80 % des coûts. Pour les procédures 

majeures comme les couronnes et les ponts, la norme générale est plutôt 50/50.

Cependant, il y a de nombreuses variantes. Véri?ez bien ce qui est spéci?é dans votre 

régime.

Mon dentiste peut-il lever ma quote-part?

Non. Refuser la coassurance constitue une fraude en assurance et viole la loi. Votre dentiste risque d'être condamné à une lourde amende ou même perdre son autorisation d'exercer. Lorsque vous et votre dentiste signez la demande d'indemnisation qui est transmise à votre assureur, vous déclarez quels sont les services reçus et combien ils ont coûté en tout. L'assureur paie sa quote-part en présumant que vous paierez la vôtre.

Archives