Posté le 19 Octobre 2017

Le Blanchiment Dentaire

Le blanchiment pour un sourire éclatant

La technique du blanchiment des dents se pratique lorsque les colorations sont internes (âge, coloration génétique?) et que le détartrage ne suffit pas à les atténuer. 

Si désormais les produits et les méthodes utilisés respectent totalement l'intégrité de l'émail, d'autres considérations entrent en jeu, et les opérations de blanchiment doivent être bien réfléchies. La teinte des dents est liée à la pigmentation de la peau, à la couleur des lèvres et des gencives. Même éclairci, le sourire doit toujours être en harmonie avec le reste du visage. C'est la première impression qu'une personne dégage, il doit donc être totalement adapté à sa morphologie et même à sa personnalité. 

Le sourire hollywoodien a fait son temps. Il faut désormais des sourires personnalisés. Le praticien doit également bien juger de l'intérêt d'un éclaircissement. Si la dentition comporte des défauts, ils ne seront que plus visibles une fois celle-ci éclaircie. Il existe depuis maintenant une dizaine d'années plusieurs techniques qui éclaircissent l'émail et redonnent de l'éclat à la dentition. Elles se sont considérablement améliorées depuis leurs débuts et permettent désormais d'obtenir une couleur très naturelle sans provoquer d'effets indésirables majeurs. 

La technique

La plus courante est celle du "home bleaching". Votre dentiste fabrique une gouttière en plastique souple, adaptée à votre dentition, dans laquelle vous placez un gel le plus souvent à base de péroxyde d'hydrogène. Vous appliquez ensuite cette gouttière sur vos dents et la gardez durant la nuit pendant trois semaines environ. Cette même technique peut se faire au cabinet. Le produit est alors plus concentré (il passe de 22 à 35 %), l'application dure 25 minutes et trois à cinq séances sont nécessaires, à raison d'une tous les 15 jours. Une nouvelle méthode plus efficace et pratiquée en cabinet vient d'être mise au point. Il s'agit de déposer du péroxyde d'hydrogène à 35 % dans une gouttière que l'on maintient fortement sur les dents et qui est placée sous une lampe UV. Les résultats sont encore plus probants. Grâce à toutes ces techniques de blanchiment, la dentition s'éclaircit d'environ un ou deux tons et l'effet dure environ 5 ans, à condition d'éviter les boissons et le tabac qui jaunissent les dents, d'avoir une bonne hygiène dentaire et de faire des détartrages régulièrement. 

Les inconvénients

Le seul effet secondaire observé est une hypersensibilité au chaud et au froid qui peut être traitée par la prise de comprimés de fluor après le blanchiment.

Le prix

De 600 à 1 600 $ en fonction de la coloration des dents et de la technique employée. 

Sourire éclatant : la séduction est dans le blanchiment !

Vous rêviez d'un sourire lumineux, souligné par un émail à la blancheur prononcée ? Les méthodes et produits actuels ne cessent de progresser tout en respectant vos dents. Des soins en cabinet professionnel au kit de blanchiment à domicile, tour d'horizon des techniques qui marchent.

Véritable promesse de séduction et de santé, avoir un joli sourire passe inévitablement par une dentition blanche et bien alignée. Or, différents facteurs à caractère héréditaire (coloration naturelle ou vieillissement de la dent), pathologique (prise de tétracycline pendant la période de formation de la dent) ou encore provenant du mode de vie (consommation de café, thé, tabac, vin, antidépresseurs?) rendent parfois le détartrage et le détachage inefficace. Le blanchiment devient alors parfaitement justiciable.

Le blanchiment en question

Ce procédé simple de dentisterie esthétique sert à éclaircir les colorations de l'émail et de la dentine grâce à l'utilisation d'un gel à base de peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée). Que se soit en cabinet ou à domicile, aucun traitement blanchissant ne doit être effectué sans avoir préalablement effectué un bilan bucco-dentaire approfondi par un chirurgien-dentiste afin de vérifier l'absence de contre-indications (caries non soignées, dents dévitalisées, faiblesse de l'émail, irritations gingivales?) ainsi qu'un détartrage efficace. Ce type de traitement n'est conseillé que lorsque les dents sont fortement jaunies). "Il est possible de gagner un demi ton voire un ton, mais l'important reste de préserver au maximum la teinte naturelle de la dent afin qu'elle soit en adéquation avec l'ensemble du visage", souligne le chirurgien dentiste Olivier Hue.

Les traitements chez le dentiste

Il en existe deux : le blanchiment "au fauteuil" et celui dit "ambulatoire".

Le premier se réalise intégralement au cabinet en une ou deux séances. Le dentiste réalise, à partir d'une empreinte d'arcades dentaire, une gouttière en plastique souple sur mesure qui accueille par la suite le gel de blanchiment très concentré, et ce durant un temps de pose pouvant varier de 20 à 90 minutes en fonction de l'état initial de la dent. Dans certains cas, le dentiste peut juger utile de faire appel à une lampe de haute énergie ou à laser pour activer le processus d'éclaircissement. Il faut noter que les traitements réalisés sont indolores.

Quant au traitement ambulatoire, il est d'abord mis en oeuvre au cabinet avec la confection de ces mêmes gouttières et poursuivi au domicile à l'aide d'un gel de peroxyde d'hydrogène plus faiblement dosé. Le port des gouttières s'effectue de préférence au cours de la journée et sa durée peut osciller entre 15 minutes et une heure/jour, selon la prescription du dentiste. Il est également possible, dans des cas extrêmes d'effectuer une séance de blanchiment au fauteuil suivie d'un traitement ambulatoire classique. En principe, les résultats apparaissent véritablement au bout de 15 jours et sont visibles en moyenne 4 ans, en fonction du mode de vie du patient (consommation élevée de café, tabac ou non). En cas de sensibilité, il est impératif d'arrêter le traitement et de consulter un dentiste pour éviter d'endommager le nerf de la dent. 

Seule ombre au tableau, le prix onéreux : entre 600 et 1500 $ en fonction du nombre de séances et de la méthode utilisée.

Les traitements à domicile

De plus en plus de marques d'hygiène bucco-dentaire mettent au point des kits prêts à l'emploi, utilisables avec une qualité probante, et ce à prix beaucoup plus abordable (entre 30 et 120 $). 

Disponibles en pharmacies, ces kits de blanchiment disposent là aussi d'un gel à base de peroxyde d'hydrogène mais nettement moins concentré qu'en cabinet. Parmi les nouveautés, trois types de produits : 

Les bandes transparentes autocollantes : très pratiques et recouvertes à 6 % de gel, elles épousent parfaitement la forme des dents pour un dépôt du gel uniforme ; 

Le gel avec pinceau : il permet une application très précise du produit, pour une utilisation sélective sur quelques dents ou parties de dents pour une coloration plus localisée ; 

Les gouttières jetables : hygiéniques et à usage unique, elles sont prêtes à l'emploi et ne nécessitent pas d'adaptation préalable. Elles sont fournies la plupart du temps avec des doses individuelles de gel ingénieuses et facilement transportables. 

A noter que ces kits de blanchiment à domicile ne permettent d'obtenir un résultat satisfaisant que lorsqu'il s'agit d'une coloration due à l'âge ou aux habitudes alimentaires. Ils peuvent s'utiliser une à deux fois par jour, de 15 à 30 minutes pendant 14 jours et avec une efficacité visible jusqu'à 12 mois selon les modèles. Une mise en garde subsiste : les gouttières peuvent ne pas être adaptées parfaitement à la forme de la mâchoire et le traitement risque alors de créer chez certaines personnes des altérations de la gencive et d'endommager directement la pulpe de la dent.

Des astuces pour un sourire lumineux

En plus d'une bonne hygiène dentaire quotidienne, pratiquez tous les six mois un détartrage des dents et faites vérifier le bon état des gencives ;

Avalez un grand verre d'eau pour vous rincer la bouche après avoir bu café ou thé ;

Jetez aux orties votre paquet de cigarettes et ne le remplacez surtout pas par des bâtons de réglisse ;

Optez pour un teint légèrement hâlé à l'aide d'une poudre effet bonne mine pour faire ressortir la blancheur de vos dents ;

Enfin, pour jouir d'un sourire glamour à toutes épreuves, choisissez des rouges à lèvres aux nuances profondes.


Retrouver un sourire éclatant grâce au dentifrice

C'est bien connu, avoir les dents blanches constitue un réel atout de séduction. Aujourd'hui, de nombreux dentifrices permettent de retrouver une blancheur éclatante. Mais comment fonctionnent-ils ? Ont-ils une efficacité réelle ?... Les réponses sur Doctissimo. 

Publicité

Donner des résultats toujours plus blancs... Tel est le leitmotiv des fabricants de dentifrices. Depuis maintenant quelques années, ceux-ci rivalisent d'imagination pour nous proposer des produits capable de redonner blancheur et éclat à notre sourire. Agressées quotidiennement par le tabac, le thé, le café ou encore le vin, nos dents perdent jour après jour de leur teinte originelle. Ces dentifrices blancheur nous permettent-ils de gommer ses effets du temps ?

Le statut des dentifrices blancheurs

Les dentifrices blancheurs font partie des produits de cosmétique*, c'est-à-dire qu'ils sont vendus librement dans les rayons parapharmacie et en grande surface, à la différence d'autres soumis aux mêmes régimes que les médicaments : c'est le cas de ceux contenant une forte teneur en fluor, réservés aux personnes ayant des caries répétées et fréquentes. 

Mais quels sont les composés luttant contre ces taches disgracieuses ? Auparavant cette action blanchissante était purement mécanique, exercée par le simple mouvement de la brosse à dents. Elle est maintenant renforcée par des composés chimiques, tels que le bicarbonate de sodium, ou l'utilisation du peroxyde d'hydrogène (ou eau oxygénée).

Dentifrices abrasifs : tout est une question de mesure

Le péroxyde d'hydrogène agit sur la dent en profondeur, et va réagir directement sur les taches, afin de les dissoudre. Dans le dentifrice, il est en assez faible quantité par rapport aux kits de blanchiment dédiés. Alors, est-ce que cette méthode fonctionne réellement ? 

Le Docteur Bidault, chirurgien dentiste, nous confirme l'intérêt de cette technique : "Le dentifrice contenant des abrasifs en un peu plus grande quantité est capable d'enlever les tâches plus en profondeur". Une étude parue dans 60 millions de consommateurs en 2005 avait justement testé divers dentifrices sur ce critère, l'abrasivité. Elle avait noté que l'usage de certains produits ne devait pas être quotidien sous peine de nuire à la partie solide de la dent... En effet, chacune des pâtes est caractérisée par un indice d'abrasivité RDA (pour radioactive dentive abrasion - une mesure du pouvoir abrasif des particules nettoyantes lors d'un brossage). On conseille généralement d'utiliser de manière quotidienne un dentifrice autour de 45 de RDA, et de ne réserver les pâtes aux coefficients supérieurs que deux fois par semaine. Les plus puissants se situent au dessus de 80 de RDA : il faut donc faire attention à leur utilisation, sinon gare aux usures prématurées. Vous avez essayé ce type de dentifrice et vous avez toujours des tâches ?... Pas de panique, d'autres solutions existent !

Autres techniques de blanchiment

D'autres procédés peuvent vous servir, à commencer par les kits : bandes autocollantes, gel avec pinceau ou gouttière jetable. Contenant une plus forte proportion d'abrasifs, ce genre de traitement peut donner des résultats. Sinon, il vous reste les méthodes prodiguées chez votre dentiste. En premier lieu, le détartrage deux fois par an est recommandé. Pour les taches plus importantes, le praticien pourra vous faire des soins plus améliorés.

Mais n'oubliez pas, la meilleure manière d'éviter les colorations disgracieuses sur les dents est encore de les prévenir. Pour cela, l'arrêt du tabac et la réduction de la consommation de boissons à forte concentration en tanin, comme le café, le thé ou le vin rouge s'impose. La blancheur des dents passe aussi par une amélioration de son hygiène de vie !


* Au contraire de ces dentifrices "médicaments", ceux à action blanchissante ne sont pas soumis à la même législation : leurs composés sont associés à ceux des produits cosmétiques et ont une réglementation en conséquence.


Source : Société Suisse d'Odonto-stomatologie Info dent 2007

Archives