Posté le 19 Septembre 2017

Un aperçu des plans d'assurance dentaire

Comme beaucoup de Canadiens, vous pouvez avoir un régime de soins dentaires par l'entremise de votre employeur, un syndicat ou du

gouvernement provincial. Cette fiche d'information peut vous aider à comprendre votre plan si vous payez vous-même pour les soins dentaires.

Tout d'abord, rappelez-vous qu'un régime de soins dentaires et un plan de traitement sont deux choses différentes:

? un régime de soins dentaires est un moyen pour vous aider à payer votre traitement dentaire. Les employeurs

fournissent des soins médicaux et dentaires pour une variété de raisons, y compris la promotion de la

bonne santé.

? un plan de traitement est le plan personnel que vous et votre dentiste développez ensemble pour répondre à

vos besoins de santé bucco-dentaire. Il vous sert de feuille de route pour une bonne santé buccodentaire et ne doit pas être

limitée par la couverture de votre régime de soins dentaires.

Si vous avez un régime de soins dentaires:

C'est à vous en tant que partenaire à part entière dans votre santé bucco-dentaire de savoir comment votre plan fonctionne.

Lisez les brochures ou d'autres feuillets d'explications disponibles auprès de votre assureur.

Liste

Certaines choses que vous devez savoir sur votre plan:

? Qu'est-ce qui est couvert annuellement?

? Y at-il une franchise?

? Y at-il un plafond total sur ma couverture?

? Puis-je choisir une procédure autre que celle que mon régime couvre?

? Vais-je être couvert si je change d'emploi?

? Dans quelle mesure suis-je couvert pour les nettoyages et les rayons X?

? Dans quelle mesure suis-je couvert pour les traitements dentaires comme les obturations et des canaux radiculaires?

? Qu'en est-il d'autres traitements tels que les ponts et les couronnes, les prothèses dentaires et la chirurgie orale?

? Puis-je choisir mon propre dentiste? (Certains régimes peuvent vous limiter à une liste de dentistes approuvés)

La coassurance ? on parle également de quote-part ? est la partie de la facture que vous 

devez acquitter vous-même.

C'est le moyen le plus courant pour limiter les coûts des 

régimes de soins dentaires, ce qui donne lieu à de nombreux régimes présentant toute 

une gamme de prestations à divers prix parmi lesquels l'acheteur doit choisir.

Certains régimes ont recours à d'autres moyens pour limiter les dépenses : une franchise annuelle, une limite ?nancière ou un nombre maximum de rendez-vous chez le 

dentiste dans une année.

Quel montant me faut-il payer?

Tout dépend du régime que vous avez choisi.

Une coassurance de 80/20 constitue la norme générale pour les procédures de base 

comme les radiographies, les nettoyages, les obturations et les traitements de canal. 

Autrement dit, le régime de soins dentaires défraie 80 % des coûts. Pour les procédures 

majeures comme les couronnes et les ponts, la norme générale est plutôt 50/50.

Cependant, il y a de nombreuses variantes. Véri?ez bien ce qui est spéci?é dans votre 

régime.

Mon dentiste peut-il lever ma quote-part?

Non. Refuser la coassurance constitue une fraude en assurance et viole la loi. Votre 

dentiste risque d'être condamné à une lourde amende ou même perdre son autorisation d'exercer.

Lorsque vous et votre dentiste signez la demande d'indemnisation qui est transmise à 

votre assureur, vous déclarez quels sont les services reçus et combien ils ont coûté en 

tout. L'assureur paie sa quote-part en présumant que vous paierez la vôtre.

Archives