Posté le 19 Septembre 2017

Défaults d'Émail

Bonjour M. Joules,

Suite à votre dernière visite, qui s'est très bien passée pour Juliette votre fille,je vous transmet le diagnostic et mes réflexions sur le sujet, de même que mes recommandations pour le bien-être de Juliette. Les 4 molaires permanentes de Juliette souffrent de défauts de formation de l'émail. Ce type de défaut favorise la carie et les dents se détruisent dans ce cas à haute vitesse. Les caries actuelles ont commencé à donner des symptômes d'inconfort et la structure de la dent manque d'équipement pour combattre le problème. Cette situation est urgente.

L'expérience démontre que les plombages conventionnels ne permettent pas de garder ces dents à long terme.

Dans un premier temps, je recommande d'arrêter la carie en nettoyant la structure défectueuse et de couvrir avec un matériau de restauration conventionnel additionné d'une couche de protection au contact de la dent qui favorisera la cicatrisation. Cette restauration devrait donner un rendement fiable pour une période limitée (environ 6 à 24 mois), selon la gravité de la situation de chaque dent.

Par la suite, selon la progression de la guérison, chaque restauration devra être reprise en utilisant un matériau résistant qui pourra offrir un pronostic plus conventionnel, soit 8 à 10 ans de durabilité.

Ce type de traitement n'est malheureusement pas couvert par la RAMQ. En effet, la RAMQ ne couvre que les restaurations d'amalgame sur les dents postérieures, et ce matériau n'offre qu'un pronostic limité pour la restauration de telles lésions. De plus, je n'utilise plus l'amalgame depuis queques années dans ma clinique à cause de son contenu en mercure.

Les restaurations de première vague qui vous sont ici recommandées coûtent environ 225.00$ par dent (4). Les restaurations plus permanentes de 2ième vague coûtent généralement 940.00$ par dent.

J'ai aussi évalué la couronne d'acier inoxydable (couverte par la RAMQ), comme possibilité, cependant, dans certains cas je devrai modifier la forme de la dent de façon exagérée, et de ce fait, provoquer la nécessité de restaurer la dent avec une couronne permanente trop tôt dans la vie de ma patiente. Toutefois, ceci constitue un compromis qui pourrait être acceptable, si on est prêt à considérer que l'acier inoxydable pourrait être visible lors d'un large sourire.

Je comprend qu'il s'agit d'une nouvelle difficile à avaler, et je crois important que vous preniez le temps de l'évaluer. Je suis disponible pour en parler avec vous par téléphone, par Émail ou en personne, à votre choix.

Entretemps, prenez la peine de fureter notre site web et de consulter plus précisément la section "crowns and onlays" disponible en anglais seulement : http://www.atelierdusourire.com/en/toothiq.html .

Merci de votre attention, pour le bien de Juliette.

André Ménard, dmd

Archives